René Bussières

 

 

Promoteur du Quebec Modern Speedway de 1967 à 1972

 

 

L’époque de René Bussières / Claude Rodrigue

1967 à 1972

 

En septembre 1967, Québec Modern Speedway est achetée par MM.René Bussières, Claude Rodrigue, Roland Bernier et Serge Lapointe le directeur général actuel de la piste. Le présent article qui poursuit l'historique de la piste sera concentré sur M. René Bussières principal propriétaire. Il contrôlait 60% des actions. La piste appartiendra au groupe de 1967 à 1972 inclusivement.

 

"A cette époque ( 1966 ) , j'étais propriétaire d'une écurie de courses. Mes pilotes étaient Marcel Corriveau et Serge Giguère. Serge Lapointe me parlait à l'occasion de l'idée d'acquérir la piste de Val-Bélair. A force d'en discuter, j'ai finalement décidé de l'acheter, en septembre 1967. C'est vraiment à cause de Serge....".

 

Cet achat s'explique sans doute du fait que René Bussière était un tenace fervent des courses. "J'était piqué par les courses". C'était aussi une intéressante forme de divertissement pour cet homme qui à cette époque était déjà fort occupé.

 

Roland Bernier et Serge Lapointe quittèrent le groupe d'associés en 1969, laissant la piste à René Bussière et Claude Rodrigue, qui était lui aussi propriétaire d'une équipe de courses.

 

Même si la piste avait changé de mains, le déroulement et l'organisation ds courses restaient sensiblement les mêmes. Plusieurs attractions spéciales, notamment des cascadeurs agrémentaient les programmes réguliers. Une quinzaine de voitures participaient à chaque programme dans chacune des classes. Le "Flagman" était nul autre que PAUL FRADETTE et l'annonceur SERGE LAPOINTE. Une des plus grandes contributions à être réalisée par cet homme d'affaires fût de régler un problème qui nuisait aux courses dans la région de Québec depuis plusieurs années. " Il y avait alors une vive lutte, pour ne pas dire une guerre entre les pistes de Ste-Thérèse et de Val-Bélair", nous explique René Bussières.

 

"Chaque piste avait ses pilotes réguliers, ce qui privait donc l'amateur d'un spectacle de valeur. Nous devions absolument lier les deux pistes, sinon l'une d'elle était condamnée à la faillite". Malgré plusieurs tentatives de coalition, la rivalité continua de plus belle, jusqu'en 1970. "C'est alors que j'ai décidé d'acheter Ste-Thérèse pour la revendre à une compagnie de camions qui devait s'en servir pour stationner ses véhicules".

 

Ste-Thérèse ayant donc fermé ses portes, Val-Bélair avait désormais la voie libre.

 

René Bussières est donc un homme qui a su faire de sa vie une réussite et s'est montré actif dans plusieurs domaines. Il est intéressant de noter qu'il s'est intéressé aux courses de stock-car dès 1966, après avoir délaissé le sport de la lutte. Il abandonna ses études à l'âge de 16 ans pour travailler comme camionneur. Il achète son propre camion à 21 ans et, petit à petit, il développe une compagnie de transport qui est aujourd'hui un des plus grands empires du camionnage au Canada. Homme d'affaires averti, RENE BUSSIERES nous rend visite au moins une fois à chaque année. Il apprécie revoir à l'oeuvre les pilotes qu'il a connu, les Corriveau, Cabana.....

 

Source : Christian ‘Ti-Gaz’ Genest

                Provenant de l’Album Souvenir de Val-Bélair 1961-1986

                édité par Guy Corriveau.

 

 

 

Texte sur sa carrière datant de 1972
cliquez ici pour le lire

Source : Christian 'Ti-Gaz' Genest