Journal Stock-car / 21 mai au 11 juin 1968.

L'Autodrome Ste-Thérèse Inc.

La piste la plus professionnelle de la province.

 

Depuis son ouverture, L'Autodrome reçoit plusieurs nouveaux bolides dignes de mention. Parmi ceux-ci, il y a la belle voiture de Marcel Corriveau, une Plymouth Road Runner 68, qui dernièrement fut équipée d'un moteur 426 Hemi. Jocelyn Morrissette est aussi présent aux commandes du 77; d'autre part, Philippe Perron a préparé sa nouvelle Chevrolet 1961, toujours avec l'inscription de Beaver, André Scott en est le pilote. Serge Giguère, de son côté prend place au volant du 35, commandité par la Quincaillerie Laberge. Incidemment, il a établi un nouveau record sur cette piste d'un demi-mille asphaltée. Angelo Filion montre sa supériorité en pilotant le 88; Gaston Deblois est aussi un fier compétiteur au volant du 21 et Gilles Giguère pilotera le numéro 50.

 

Les spectateurs sont des plus comblés et c'est ainsi que le promoteur veut continuer en présentant des compétitions d'envergure, malgré la concurrence vraiment établie dans la province de Québec, puisqu'il existe plus de cent endroits où l'on y présente des courses automobiles.

 

Il y a beaucoup d'autres pilotes en plus de ceux mentionnés plus haut, notons François Lelage et son F-2, Studebaker 63, Philippe Paré pilote pour sa part son Acadian 1963 au numéro 77, tandis que Bernard Dufour conduit son bolide Ford 1959 identifié par 75, suivi de Maurice Grenier sur Ford Falcon 63, numéro 6-A, André Fortin, pilotant le B-4 de modèle Fairlane 1967, Gaston Grenier est aux commandes du 51, Roland Mercier et son R-7, Aimé Villeneuve ,22, André Hains, numéro 24 et nombreux autres pilotes impossible d'inscrire dans cette liste, faute d'espace, mais nous vous ferons connaître bientôt les autres conducteurs qui n'ont pas été mentionnés. Bonne chance à vous tous, Messieurs...

 

 

Ce texte provient du Journal Stock-Car News 1968 édité par M. Paul Pleau

 

Source : Envoyé par Christian ‘Ti-Gaz’ Genest