En 1972 : Un retour de Giguère.

 

Il est maintenant sûr que Serge Giguère fera un retour dans le stock-car après quelque trois ans d'absence.

 

Serge Giguère qui avait longtemps tenu la vedette à Ste-Thérèse reviendra au volant d'une Chevelle 1966. L'on se rappelle des duels pare-chocs à pare-chocs entre Corriveau et Giguère, luttes qui soulevaient la foule d'excitation.

 

Serge est bien décidé à refaire sa marque et à redorer son blason face au public québécois. Nul doute que son calme, sa ténacité et ses grandes qualités de pilote en feront un adversaire de taille pour les Corriveau, Caron, Robitaille et Bergeron.

 

La voiture sera préparée par un duo très renommé du monde de l'automobile soit Germain Rodrigue et Jean-Yves "FUSO" Drolet. L'on sait que Germain n'a pas son pareil pour préparer une voiture tant au point de vue châssis que suspension. Quant à Fuso, il a beaucoup d'expérience dans les moteurs et les bolides de compétitions. Il se peut qu'un commanditaire important supporte la voiture de Giguère.

 

 

En 1972 : Serge Giguère.

 

Qui s'était vu attribuer les commandes du Chevelle 60/CJRP n'a pu prendre le départ à cause d'un différentiel cassé en pratique. Incidemment Giguère conduira cette voiture au Capital 200 à Ste-Croix.

 

Ces textes proviennent d’un journal mais le nom est indisponible.

 

Source : Envoyé par Christian ‘Ti-Gaz’ Genest