En 1971 : Marcel Corriveau.

 

Le grand favori des foules, sur Camaro, de Québec, a décroché le Grand National Laurentide de 100 tours, à l'ouverture de la piste de Val St-Michel, devant plus de 3,800 personnes.

 

 

En 1971 : Marcel Corriveau.

 

Le 5 juin, ce dernier a foncé toute la soirée en se faufilant habilement dans la circulation dense et en dépassant même dans le large. Évidemment il sent qu'il a beaucoup plus d'opposition que par le passé et il se doit d'exécuter toutes sortes de prouesses pour conserver le haut du pavé.

 

 

En 1971 : Marcel Corriveau.

 

Le nouveau bolide de Marcel un coupé modifié 1936, moteur 302 p.c., no:40. Ces coupés sont très fragiles à côté des "Late Models". Le premier essai d'un véhicule en piste réserve de mauvaises surprises avec des ennuis imprévus. Marcel s'est rendu courir à Malta, il ne s'est pas classé, mais a reçu un beau $45. La voiture est préparée par Raymond Plamondon.

 

 

En 1971 : Marcel Corriveau.

 

Il a décidé de faire face aux meilleurs représentants de l'Ontario, lors du "National 250", à la piste de Ste-Croix.

 

Le "Québécois Volant" n'a jamais roulé sur une aussi longue piste et les vitesses de l'ordre de 135 mph au stock-car lui sont encore inconnues.

 

Quoiqu'il en soit Corriveau a démontré à maintes reprises que sur le 1/2 mille où les vitesses atteignent 105 mph, il était de taille avec les Biederman, Cabana, Rueffer.

 

Ses mécaniciens ont préparés son coupé Modifié "Artic Cat", ils ont installés un nouveau moteur Z-28 de 302 p.c., de même que quatre freins à disque de compétition.

 

L'on sait les grandes vitesses exigeront beaucoup du système de freinage, et Corriveau met donc toutes les chances de son côté.

 

Le populaire pilote de Québec a opté pour un petit moteur car il mise beaucoup sur la légèreté et la maniabilité.

 

Par contre un journaliste Torontois, a confié à la direction de la piste que les Ontariens choisiraient les grosses cylindrées comme les 427 p.c., car l'ovale de Ste-Croix a les plus longues lignes droites au Canada.

 

Il semble que ce dernier type de moteur permettra de meilleurs reprises à la sortie des virages. Cependant, il faut se rappeler que le règlement stipule que les bolides doivent respecter le rapport poids-cylindrées de 9.25 lbs par p.c.

 

Les Chevrolet 427 p.c. pèseront donc près de 4,000 lbs, ce qui impliquera peut-être une usure prématurée des pneus et des garnitures de freins.

 

Ces textes proviennent d’un journal mais le nom est indisponible.

 

Source : Envoyé par Christian ‘Ti-Gaz’ Genest