En 1969 : Jean Paul Cabana.

 

Prévoyant compléter les travaux de rénovations sur son fameux bolide, une nouvelle Chevelle '67, avec moteur 427 p.c.

 

 

En 1969 : Jean Paul Cabana.

 

Le 5A, du nom de "MISS QUÉBEC", une Chevelle 1967, moteur 427 p.c. qui pèsera 3,100 lbs., ce pilote a su donner tant d'émotions aux deux pistes de stock-cars de la région, en 1968.

 

 

En 1969 : Jean Paul Cabana - Germain Breton.

 

Ont vus leurs bolides partiellement démolis dans la 3e épreuve, alors que 9 voitures se tenaient pare-chocs à pare-chocs dans le but de passer en tête, luttant à 3 de large dans les courbes.

 

 

En 1969 : Jean Paul Cabana, l'homme à battre.

 

Le vétéran de 15 saisons de stock-car sera de nouveau l'un des favoris, alors que sera donné le départ de la course "CJMS" à Saint-Paul l'Ermite.

 

Au volant de la Chevelle "MISS QUÉBEC RACING TEAM" de Jean Piquette. Le "MISS QUÉBEC RACING TEAM" est devenu l'une des écuries les mieux organisées dans le monde du stock-car au Québec. Ils ont une autobus, qui est devenu un véritable entrepôt de pièces de rechange et d'outils.

 

Le pilote de 33 ans aura toutefois fort à faire contre les Paul Hamel, Jean-Claude Gratton, François Chaussé, Joe Thomas, et Georges Loiselle.

 

Cabana ne craint pas la compétition et sa victoire dans le "PERMATEX 300" en 1963 l'a confirmé.

 

En 1966, Cabana, remportait le championnat de 2 pistes Américaines et celui de Sainte-Thérèse en 1967 et 1968. Cette dernière saison a vu Cabana victorieux à 40 reprises sur les pistes nord-américaines.

 

Cette saison, au Riverside, la Chevelle 1966 à moteur 427 p.c de Cabana a semblé en position de gagner à 2 reprises en autant de départ. Des accrochages sont venus le léser de la victoire, mais n'ont pas diminué son enthousiasme.

 

Cabana demeure toujours l'homme à battre. Marié depuis 2 ans et père d'une fillette, Cabana s'est vu confier la gérance d'une boutique de pièces et d'accessoires de haute performances pour le compte de son commanditaire, Jean Piquette, l'homme qui nous a représenté pendant plusieurs années sur la scène mondiale du yaching. Maintenant, le frère à Jean Paul Cabana, Jean Guy, conduit le yatch.

 

 

En 1969 : Jean Paul Cabana.

 

C'est maintenant officiel, les mécaniciens de Jean-Paul Cabana, qui luttaient contre la montre pour remonter le fameux 5A, endommagé, pourront compléter à temps les réparations nécessaire, et le fameux pilote pourra reprendre le volant.

 

Cabana avait eu de la difficulté à se replacer et pour comble de malheur, il avait vu son bolide se buter contre le mur pour le contraindre à abandonner.

 

 

En 1969 : Jean Paul Cabana.

 

Aura un nouveau moteur 302 p.c., ce qui, selon les règlements du stock-car, allégera son bolide de plus de 1,000 lbs. Même avec un puissant "427", il filait à toute vitesse sur le droit. Avec moins de poids, il pourra pousser beaucoup plus sa Chevelle dans les courbes. Il a présentement pour près de 1,000 lbs de barres de cuivre et de plomb pour respecter le règlement permettant 9.25 lbs par pouces cubes du moteur....

 

Ces textes proviennent d’un journal mais le nom est indisponible.

 

Source : Envoyé par Christian ‘Ti-Gaz’ Genest